2017 : +23% de violences sexuelles dans le Haut-Rhin
Photo Pixabay

2017 : +23% de violences sexuelles dans le Haut-Rhin

Le rapport 2017 sur la délinquance dans le Haut-Rhin vient d’être publié. Globalement, les chiffres sont plutôt mauvais, exceptée une baisse de 5% des vols avec violence (tandis que les vols sans violence ont pour leur part augmenté).

Augmentation des agressions sans motif

« L’ensauvagement de la société » est confirmé cependant par une hausse conséquente des violences non crapuleuses (agressions pour un regard ou une cigarette par exemple, violence gratuite) de 7%. On recense 3488 violences de ce type qui ont été déclarées à la police ou à la gendarmerie.

Cela fait environ un individu sur 200 qui a été touché en 2017 dans le département. Un peu moins si l’on admet qu’un individu peut subir plusieurs agressions au cours de la même année. Si l’on extrapole sur toute une vie, chacun risque d’être victime d’une agression.

Augmentation des violences sexuelles

La statistique marquante reste la hausse considérable des violences sexuelles : +23% en un an. Effet de la campagne #BalanceTonPorc qui incitait les femmes à ne pas se cacher lorsqu’elles sont victimes de harcèlement ou de violences sexuelles ? Ou simplement insécurité réellement plus grande pour les femmes dans le Haut-Rhin ?

On recense pour l’année dernière 89 viols sur mineurs qui ont été déclarés. Sachant qu’une écrasante majorité des victimes ne portent pas plainte (86% selon une étude) pour ce genre d’agressions, cette hausse est plus qu’inquiétante.

Bourtzwiller à « reconquérir »

Le quartier de Bourtzwiller, qui va recevoir des renforts policiers, est considéré comme un « quartier de reconquête républicaine », aveu masqué pour signifier qu’il s’agit d’une zone de non-droit. Le rapport complet sur la délinquance dans le Haut-Rhin pour l’année 2017 est disponible ici.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*