[Allemagne] A Berlin, la ville construit 12 000 logements pour les migrants

[Allemagne] A Berlin, la ville construit 12 000 logements pour les migrants

On pouvait être étonné par la construction à Bielefeld, par la municipalité, de quelques dizaines de logements pour les migrants. Que l’argent public soit dépensé ainsi, cela paraissait à certains Allemands une sorte de « préférence étrangère », alors que le taux de pauvreté est au plus haut dans le pays (16,1% de la population).

« On ne choisit pas ses voisins »

A Berlin, la municipalité frappe fort : des logements seront construits « pour accueillir jusqu’à 12 000 réfugiés », disséminés dans 25 endroits différents (Neukölln, Pankow, Kreuzberg…). L’inquiétude des habitants qui voient ces projets de construction se réaliser près de chez eux a été balayée par Elke Breitenbach (Die Linke, gauche radicale) :  » Beaucoup s’inquiètent que la criminalité puisse augmenter avec la présence près de chez eux d’hommes seuls. Mais cela n’a jamais été prouvé. Et du reste on ne choisit pas ses voisins.  »

La population n’a pas été consultée pour ces projets de construction, seuls les élus ont décidé, démocratie représentative oblige. Les logements seront privatifs (une chambre) avec des cuisines collectives. Comme à Bielefeld, il s’agit d’intégrer le plus possible les migrants à la société allemande.

Un mécontentement de fond

En Allemagne, le mécontentement est pourtant bien présent : après plusieurs sinistres faits divers dont des migrants furent coupables, des manifestations ont été organisées dans tout le pays en réaction à la politique migratoire d’ouverture de la Chancelière. Vous pouvez retrouver nos articles sur les manifestations de Kandel ici.

A notre connaissance, l’AfD n’a pas encore réagi à la situation, mais nul doute que ce sera le seul parti à s’y opposer frontalement. Le FDP (libéraux) et la frange la plus « droitière » de la CDU, le parti d’Angela Merkel, parlent plutôt de gâchis et souhaiteraient avoir plus de recul sur le projet. Ils pensent en effet que les logements ne seront pas de véritables habitations, faute à un agencement bâclé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*