[Allemagne] L’Institut pour la Recherche Démographique en Allemagne valide-t-il la théorie du Grand Remplacement ?
Capture d'écran Facebook

[Allemagne] L’Institut pour la Recherche Démographique en Allemagne valide-t-il la théorie du Grand Remplacement ?

Les débats sur la théorie du Grand Remplacement, qui voudrait que les Français disparaissent pour laisser la place aux immigrés, font toujours rage en France. Outre-Rhin, il se pourrait bien que le sujet arrive également sur le devant de la scène. En effet, le BiB (Bundesinstitut für Bevölkerungsforschung), Institut officiel de recherche démographique en Allemagne,a publié deux pyramides des âges, superposées, qui donnent une image assez nette de l’avenir démographique du pays.

La première pyramide concerne les allemands « sans origine immigrée » (ohne Migrationshintergrund) et la seconde les Allemands « avec une origine immigrée » (mit Migrationshintergrund). Les deux pyramides sont clairement dissymétriques, ce qui pousse l’identitaire Martin Sellner à parler de « Große Austausch », Grand Remplacement.

 

De vieux Allemands et de jeunes immigrés

En clair, l’Allemagne a connu une sorte de baby-boom qui amène une cohorte très fournie après-guerre et durant le miracle économique allemand (les personnes âgées aujourd’hui de 45 à 70 ans) puis une baisse brutale de la fécondité chez les femmes allemandes. Les classes d’âges en âge de procréer sont nettement minoritaires, et la tendance ne va pas s’inverser car la pyramide se restreint encore à sa base, chez les moins de 25 ans. Les Allemands autochtones font donc de moins en moins d’enfants et seront de moins en moins nombreux à mesure que la cohorte du baby-boom quittera cette terre, dans les deux ou trois décennies à venir.

A l’inverse, la pyramide des âges des personnes ayant des immigrés parmi leurs ancêtres va s’élargissant vers sa base : ainsi, les jeunes représentent la majorité de ces personnes-là. C’est même encore plus prononcé pour les femmes en âge de procréer, entre 25 et 45 ans. Il s’agit ici de personnes ayant la nationalité allemande. Si l’on s’intéresse à une deuxième pyramide des âges, celle des étrangers en Allemagne (ci-dessous), on s’aperçoit que les 15-60 ans constituent l’écrasante majorité de ces personnes. Donc à la fois chez les étrangers comme chez les Allemands ayant des origines immigrées, les personnes en âge de procréer sont majoritaires. Cela induit un changement démographique majeur dans les années à venir pour l’Allemagne, dont la population risque fort de ne plus ressembler en rien à l’image qu’on pouvait en avoir il y a quelques décennies.

Source : BiB

Source : BiB

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*