[Allemagne] Le parti pris des Dernières Nouvelles d’Alsace
Capture d'écran Facebook

[Allemagne] Le parti pris des Dernières Nouvelles d’Alsace

Il y a quelques mois eu lieu à Kandel, petite ville allemande à 10 km de l’Alsace, une manifestation pour exprimer l’indignation de la population suite au meurtre d’une adolescente par un migrant afghan. Bien que 4 000 personnes se soient rassemblées juste à côté de la frontière, les DNA n’ont pas dit le moindre mot à ce sujet, maintenant leurs lecteurs dans l’ignorance (voir notre article sur la désinformation par omission à ce sujet)

A présent, ils choisissent de relayer une manifestation à Stuttgart, visant à dénoncer l’hostilité des Allemands vis-à-vis des étrangers non-européens. Bien que cette manifestation soit anecdotique et plus éloignée géographiquement que celle de Kandel, ils choisissent de l’évoquer. Dans l’en-tête de leur article, les DNA mentionnent des « chasses à l’homme » visant des migrants dans les rues de Chemnitz, le lecteur serait tenté de croire qu’il s’agit d’un fait avéré. Or, 10 jours avant la publication de cet article des DNA, le directeur des services de renseignement allemand ainsi que le dirigeant de la Saxe ont révélé qu’il s’agissait d’informations mensongères. Mais cela, les DNA ne le mentionnent que via une astérisque bien discrète sous l’article.

L'en-tête de l'article des DNA

L’en-tête de l’article des DNA

On voit, de par les événements que ce journal choisit de taire et par ceux qu’il choisit de mettre en avant, dans quelle direction il compte orienter l’opinion de ses lecteurs : en choisissant de couvrir le moins possible la multiplication des meurtres d’Allemands commis par des migrants et les réactions populaires d’indignation mais de mettre en avant les manifestations visant à faire croire que les bourreaux seraient les Allemands et les victimes les migrants, les DNA imposent une lecture de la situation totalement subjective.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*