[Alsace] Trop de routes, plusieurs dizaines de milliers de hérissons tués chaque année
Photo Pixabay

[Alsace] Trop de routes, plusieurs dizaines de milliers de hérissons tués chaque année

Avez-vous déjà aperçu au bord de la route un renard, un chat, un hérisson, percuté par une voiture ? C’est une scène courante pour qui prend sa voiture de façon quotidienne. La construction de routes a un effet extrêmement négatif sur la faune : les animaux ne savent pas le danger qu’ils courent en traversant les routes, et nombre d’entre eux meurent chaque année en Alsace.

La Société française pour l’étude et la protection des mammifères (SFEPM), association née en 1977, indique au Parisien, par la voix de Suzel Hurstel, médiatrice au centre de sauvegarde de la faune sauvage de Rosenwiller : « On recense entre 25 000 et 45 000 décès de hérissons en Alsace chaque année ». Un chiffre considérable, qui serait lié au nombre croissant de routes et d’automobilistes. « La construction de nombreux axes routiers est un problème. Traverser une route pour ces animaux constitue un danger mortel car il est presque impossible pour un automobiliste de l’éviter tant il est invisible », explique Suzel Hurstel.

La faute n’incombe pas uniquement aux automobilistes, puisque beaucoup de hérissons meurent dans les jardins des particuliers, notamment à cause de pièges et d’insecticides. La situation est grave : en 20 ans, deux tiers des hérissons ont disparu en France. Le combat pour sauver le grand hamster d’Alsace en s’opposant au GCO n’est peut-être que le prélude d’une lutte beaucoup plus complexe et importante : celle de la sauvegarde et de la régénération des éco-systèmes.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*