Autriche : le gouvernement est entré en fonction
Sebastian Kurz et Andrej Babis, bientôt deux partenaires ? - By Bundesministerium für Europa, Integration und Äusseres (Treffen Vizepremier Babis) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Autriche : le gouvernement est entré en fonction

Après une période de tractation finalement assez courte (à peine 2 mois), le nouveau gouvernement de coalition a prêté serment ce lundi. Composé de ministres du FPÖ (parti patriote, oppoosé à l’immigration de masse) et de l’ÖVP (droite conservatrice), il va donc s’atteler à un programme chargé : lutte contre l’immigration illégale, sécurité, fiscalité… Tous les sujets qui importent, qui semblent fondamentaux aux Autrichiens, seront traités.

 

Le FPÖ obtient donc plusieurs postes ministériels importants : le secrétaire général du FPÖ Herbert Kickl devient ministre de l’Intérieur, Mario Kunasek  (FPÖ) ministre de la Défense, Beate Hartinger (FPÖ) ministre des Affaires sociales, Karin Kneissl (personnalité indépendante proposée par le FPÖ) ministre des Affaires étrangères, l’ancien candidat FPÖ à la présidence de la République Norbert Hofer ministre des Infrastructures et Hubert Fuchs (FPÖ) secrétaire d’État. Des ministères régaliens qui étaient demandés comme condition sine qua non pour faire partie d’une coalition de gouvernement.

Une coalition qui fait furieusement penser à « l’union des droites » vantée par des personnalités comme Robert Ménard. En France, une telle possibilité reste toutefois écartée par le dirigeant des Républicains Laurent Wauquiez.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*