Autriche : les négociations touchent à leur terme
By Bundesministerium für Europa, Integration und Äusseres (Arbeitsbesuch Italien/Vatikan) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Autriche : les négociations touchent à leur terme

Il devrait bien y avoir un gouvernement de coalition entre l’ÖVP de Sebastiant Kurz et le FPÖ. En effet, les négociations sont sur le point de se terminer : le résultat de ces semaines de tractation sera rendu public samedi 16 décembre.

Plusieurs grandes questions restent ouvertes : qui sera ministre, quels postes ministériels obtiendra le FPÖ (le parti patriote a souhaité obtenir l’Intérieur notamment), quelles concessions seront faites par le jeune Chancelier Sebastian Kurz ? Quelques points avaient déjà filtré, comme nous vous l’indiquions dans un précédent article. En particulier la hausse du nombre d’agents de police et la fin de l’immigration illégale.

Un point de discorde subsiste également : la possibilité d’organiser des référendums d’initiative populaire. L’ÖVP souhaite un seuil minimal de 10% de la population pour l’organisation, le FPÖ aimerait que ce ne soit que 4%. En clair, une pétition signée par 4 ou 10% de la population permettrait d’organiser un référendum national. Reste aussi la question de la contrainte : ces consultations seront-elles contraignantes pour le parlement, ou celui-ci pourra-t-il passer outre la vox populi ?

Une chose est certaine, l’Autriche ouvre la voie avec cette coalition à de grandes alliances de « droite » en Europe. L’Allemagne, la France ou l’Italie pourraient bien, d’ici quelques années, être confrontées à ce phénomène.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*