[Blocage du 17 Novembre] Facebook censure-t-il les pages des organisateurs ?
Photo Pixabay

[Blocage du 17 Novembre] Facebook censure-t-il les pages des organisateurs ?

Le mouvement de blocage du 17 novembre promet d’être important. Déjà à Dole, vendredi 02 novembre, près de 400 véhicules ont bloqué le centre-ville, suite à un appel à manifester sur Facebook. Fabrice Schlegel, créateur du groupe Facebook, ne voulait pas attendre le 17 novembre. Mais depuis quelques jours, il semblerait que Facebook censure des pages liées à ce mouvement populaire.

 

Les Alsaciens sont particulièrement mobilisés, et cela passe notamment par le célèbre réseau social, pour organiser des manifestations de blocage à plusieurs endroits de la région. Cependant, l’un d’entre eux nous a indiqué que le lien de son événement a été supprimé. « On est plusieurs à être d’accord, et toutes les personnes présentes à mes côtés ont également été censurées, bloquées ou leurs pages ont été supprimées », nous précise-t-il.

BFMTV a également eu des informations en ce sens, et propose également une autre hypothèse : « L’explication serait en réalité beaucoup plus législative: pour organiser une manifestation publique, il faut la déclarer en préfecture, ce qui n’était pas le cas à Toulouse ou à Rodez par exemple. En cas de manifestation sauvage, la responsabilité civile et pénale des organisateurs est engagée. »

Capture d'écran Facebook - suppression volontaire ou censure ?

Capture d’écran Facebook – suppression volontaire ou censure ?

Tout le monde n’est pas convaincu par l’utilité d’une manifestation un samedi, qui ne va pas gêner les autorités. Cependant le mouvement ne semble pas faiblir. Difficile d’affirmer qu’il y a eu une censure organisée, mais bien des éléments le suggère. Ce qui confirmerait a contrario le sérieux avec lequel les autorités prennent ces manifestations.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*