Connaissez-vous l’origine du « Mannele » ?
By Arnaud 25 (Own work) [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

Connaissez-vous l’origine du « Mannele » ?

Ces petites viennoiseries qui peuplent les boulangeries alsaciennes les semaines de l’Avent vous sont certainement familières. Appelée Mannele dans le Bas-Rhin, ou Mannala dans le Haut-Rhin, son origine reste la même.

Ces pains au lait sont liés à la Saint-Nicolas, et représentent soit Saint-Nicolas, soit les trois enfants qu’il a sauvés du boucher. Pour rappel, voici la légende, rapportée sur Wikipédia :

« La légende du Saint Nicolas raconte que, dans la région Lorraine, entre Nancy et Metz, l’hiver approchant, trois enfants, partis glaner dans les champs, se perdirent sur le chemin du retour. Attirés par la lumière filtrant des fenêtres d’une maison, ils s’approchèrent et frappèrent à la porte.

L’homme qui leur ouvrit, Pierre Lenoir ( Peter Schwartz, dans la culture germanique), boucher de son état, accepta de leur donner l’hospitalité pour la nuit. En fait, sitôt les enfants entrés, il les tua, puis à l’aide de son grand couteau, les coupa en petits morceaux, pour finalement les mettre dans son saloir (un grand baquet empli de sel), afin d’en faire du petit salé.

Saint Nicolas, chevauchant son âne, vint à passer par là et frappa à son tour à la porte du boucher. L’homme, n’osant pas rejeter un évêque, le convia à dîner. Son invité lui demandant du petit salé, le boucher comprit qu’il était découvert et, pris au piège, avoua tout. Le saint homme étendit alors trois doigts au dessus du tonneau de petit salé, reconstituant et ressuscitant ainsi les trois enfants.

Legende-saint-nicolas-ramene-des-enfants-a-la-vie-t8744

Saint Nicolas enchaîna le boucher à son âne et le garda auprès de lui pour le punir. Il devint le père Fouettard, être mauvais, dont le rôle est de réprimander les enfants désobéissants et les cancres, fort de son caractère violent et irascible. » 

Cette tradition pâtissière est encore vivace en Alsace, en Moselle et en Allemagne (Weckmann) ou en Suisse (Grittibänz). En Franche-Comté, dans le Nord de la région, on trouve une tradition similaire avec les « Jean Bonhomme ».

Ainsi, on offrait aux enfants sages cette viennoiserie pour les récompenser. Mais cette tradition est peut-être plus ancienne que celle de Saint-Nicolas : « autrefois des pains d’épices, des brioches en forme d’escargot (Schnekerle) ou d’autres animaux (cheval, lapin…) étaient offerts et dégustés pour chasser les menaces de l’hiver dans l’Est de la France. »

Une recette vous est donnée sur le site mannele.net :

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de repos : 2 h 30
Temps de cuisson : 15 minutes
Puissance du four : 180°C (Th 6)

Ingrédients :

    • 600 g de farine
    • 1 sachet de levure sèche
    • 330 ml de lait tiède
    • 55 g de sucre
    • 1 oeuf
    • 60 g de beurre pommade

 

  • 1 jaune d’oeuf pour la dorure
  • 1 cuillère à soupe de lait

Préparation des Mannele :

Je fais tiédir le lait quelques secondes au micro-onde.

Je délaye la levure dans le lait tiède.

Je mets dans un bol la farine, le sel, le sucre et l’oeuf. Je commence à pétrir. J’ajoute le beurre pommade tout en continuant à pétrir.

Puis, j’ajoute progressivement la levure mélangée dans le lait. Je continue à pétrir la pâte des Mannele. Je pétris la pâte jusqu’à obtention d’une pâte lisse, souple et non collante.

Je couvre la pâte Mannele d’un torchon et je laisse lever la pâte environ 1h30 jusqu’à ce qu’elle ait doublée de volume.

Une fois la pâte bien levée, je la dégaze et je forme des bonhommes de la Saint Nicolas à l’aide d’un emporte pièce Bonhomme et je dépose les Mannele sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.

Je laisse lever les Mannele dans un endroit chaud à l’abri des courants d’air pendant 1 heure.

Je préchauffe le four à 180°C (Th 6).

Je bats le jaune d’oeuf avec la cuillère à soupe de lait. Je dore les Mannele et je dispose des pépites de chocolat pour former le visage, des boutons ou décoration au choix.

Je fais cuire les Mannele pendant 15 minutes à 180°C (Th 6).

Je laisse refroidir les Mannele sur une grille avant de les déguster !

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*