Coup dur pour les producteurs bio

Coup dur pour les producteurs bio

Les aides pour les agriculteurs qui cultivent selon le cahier des charges de l’agriculture biologique ne dépendront plus de l’État. Cette décision, qui a plongé dans l’inquiétude beaucoup de producteurs, n’est pas très populaire.

Le rôle incombe désormais aux régions

L’Etat se décharge d’une responsabilité sur les régions sans d’ailleurs leur donner de nouveaux moyens de financer cela. Ainsi chaque région décidera ou non d’octroyer des aides pour les producteurs bio. A l’heure des restrictions budgétaires pour les régions, il est fort probable que les producteurs perçoivent in fine moins d’aides. Cela pourrait avoir pour conséquence une hausse des prix du bio, qui sont déjà élevés et constituent un frein à l’achat pour beaucoup de Français qui souhaiteraient franchir le pas.

Selon l’Agence Bio, « près de 9 Français sur 10 (89%) ont consommé des produits bio en 2016, près de 7 sur 10 (69%) disent en consommer régulièrement, c’est-à-dire au moins une fois par mois, et 15% tous les jours « . Une hausse des prix concernerait donc la plupart des Français.

Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Stéphane Travert

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Stéphane Travert

« C’est au marché de soutenir le maintien de l’agriculture biologique »

Selon le ministre de l’Agriculture, le marché bio est assez mature pour survivre à une telle décision. Le ministre a ainsi déclaré « c’est au marché de soutenir le maintien de l’agriculture biologique ». Il est à noter que les agriculteurs bio reçoivent souvent moins d’aides de la PAC (Politique Agricole Commune) car leurs exploitations correspondent moins aux normes idéales de l’Union Européenne, qui valorise les gros domaines. Cependant l’État continuera à verser des aides pour la conversion et peu après la conversion pour stabiliser les nouveaux agriculteurs bio.

Alors que le marché du bio enregistre année après année une croissance à deux chiffres (+20% entre 2015 et 2016), le gouvernement Macron choisit de ne pas le soutenir sur cette belle lancée. La présence de l’écologiste Nicolas Hulot au gouvernement semble pour l’instant être cosmétique.

Cela pourrait aussi favoriser le bio « bon marché » et importé, qui est souvent moins contrôlé… Pour plus d’informations sur les produits biologiques importés, vous pouvez regarder cette vidéo.

 

Un commentaire

  1. Hulot Cosmpétique …
    faudrai qu’il se fasse entendre, celui-là !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*