Débat télévisé décisif entre Merkel et Schulz

Débat télévisé décisif entre Merkel et Schulz

Les prochaines élections législatives allemandes auront lieu le 24 septembre 2017. Le 3 septembre prochain, le débat télévisé (le seul, et qui opposera uniquement les têtes de liste des deux principaux partis) pourrait bien décider du sort du scrutin.

Un débat télévisé important

Peu de suspens, le gagnant sera soit Angela Merkel, candidate de la CDU (Union Démocrate Chrétienne), pour un quatrième mandat, soit l’ancien président du Parlement Européen Martin Schulz, candidat du SPD (Parti social-démocrate d’Allemagne). Environ 50% des Allemands n’ont cependant pas encore décidé de leur vote, un nombre conséquent d’indécis qui rend les dernières semaines capitales pour convaincre. Merkel mise sur son expérience et met en avant son bilan (chômage faible, croissance, excédents budgétaires), tandis que le SPD essaie d’incarner une alternative crédible. Le débat télévisé sera donc l’occasion pour Martin Schulz d’inverser les tendances, qui lui sont pour le moment assez défavorables.

Merkel reste en position de force

L’actuelle chancelière a été assez critiquée pour sa politique migratoire, mais le SPD n’a pas su tirer parti de cette relative impopularité. Le parti de Martin Schulz a même perdu la majorité qu’il détenait en coalition avec Die Grüne (Ecologistes) dans le Land de Basse-Saxe. Cette fragile majorité a explosé au début du mois d’août lorsque la députée  Elke Twesten (Die Grüne), a rejoint les rangs de la… CDU, le parti de Merkel!

Au niveau des sondages, Martin Schulz est crédité de 22/23% des intentions de votes, contre 38% pour Angela Merkel.

L’émergence de l’AfD (Alternative für Deutschland, alliée au FN au Parlement Européen) n’a visiblement pas mordu de façon conséquente sur l’électorat de la CDU pour lui faire perdre son leadership. La bataille pour la troisième place devrait en principe se jouer entre l’AfD, Die Linke (gauche radicale), les libéraux du FDP et les écologistes.

3951653962.37

L’Allemagne s’apprête donc, sauf surprise, à renouveler pour la quatrième fois le mandat de la chancelière.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*