Dimanche des Rameaux : origine et signification
Giotto - Entrée à Jérusalem

Dimanche des Rameaux : origine et signification

C’est aujourd’hui, dimanche 25 mars 2018, le dernier dimanche de Carême, pour les chrétiens. C’est aussi, une semaine avant Pâques, le dimanche des Rameaux. Vous avez peut-être vu des personnes assemblées à l’extérieur des églises, ayant en main des rameaux d’olivier (ou d’autres arbres) que le prêtre bénissait par l’aspersion d’eau bénite. Mais quelle est donc l’origine et la signification de ce dimanche si particulier ?

L’entrée du Christ à Jérusalem

Ce dimanche-là, les chrétiens célèbrent l’entrée triomphale du Christ à Jérusalem, ville qui sera aussi témoin de sa Passion, également commémorée en ce dimanche. Les quatre Évangiles racontent ce moment où la foule acclame Jésus qui entre à Jérusalem sur un ânon (signe d’humilité).

Selon Saint-Matthieu, « Les disciples allèrent, et firent ce que Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l’ânesse et l’ânon, mirent sur eux leurs vêtements, et le firent asseoir dessus. La plupart des gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin; d’autres coupèrent des branches d’arbres, et en jonchèrent la route. Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient: Hosanna au Fils de David! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Hosanna dans les lieux très hauts! » (21; 6-9).

 

Il s’agit donc de revivre cet instant avec ces « branches d’arbres » coupées pour accueillir le Seigneur. Aujourd’hui les fidèles gardent une branche chez eux, souvent pour orner les Croix, mais aussi à côté ou sur une image sainte, une icône, un crucifix…

Célébration de la Vie et préparation à la Semaine Sainte

Ces rameaux verdoyants, symboles du renouvellement de la vie, du printemps apporté par le Christ (Nouvelle Alliance), célèbrent la Vie après les quarante jours de Carême. Aujourd’hui le Carême est moins suivi qu’avant, où le jeûne était plus rigoureusement appliqué. Néanmoins de nouvelles formes de recueillement et de rupture s’invitent dans la vie des fidèles, avec par exemple l’abandon des réseaux sociaux ou du téléphone pendant la période de Carême.

Mais ce dimanche de réjouissances marque aussi l’entrée dans la Semaine Sainte, ultime semaine avant la plus grande et importante fête des catholiques, Pâques. La liturgie durant cette semaine retracera les derniers instants du Christ, la Cène, la condamnation, la mort et la résurrection. Mais il s’agit là d’autre chose…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*