Drapeau alsacien sur la Cathédrale de Strasbourg : une « honte » pour une adjointe au maire de Strasbourg
Photo Twitter

Drapeau alsacien sur la Cathédrale de Strasbourg : une « honte » pour une adjointe au maire de Strasbourg

Deux actions très symboliques ont eu lieu en ce dimanche 11 novembre en Alsace. C’était le 100ème anniversaire de la fin de la première guerre mondiale.

La statue de la Liberté de Colmar ceinte d’une écharpe jaune

A Colmar, ce sont les partisans du mouvement des « gilets jaunes » qui se sont exprimés. Ils ont ceint la statue emblématique de la ville d’une longue écharpe jaune, et ont également posé une banderole à ses pieds : « Se Révolter = Rester Vivant 17/01 », en référence au mouvement de blocage de samedi prochain.

 

Le message est clair, l’action très symbolique. Pour eux, c’est la liberté, leur liberté, qui dépend de la révolte.

A Strasbourg, un drapeau alsacien hissé au sommet de la Cathédrale

A Strasbourg, un drapeau Rot ùn Wiss flottait sur la Cathédrale ce matin, avant d’être retiré à 10h30.  Cependant, l’affaire prend une tout autre ampleur : Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg, a jugé la démarche « choquante ». Il a ainsi déclaré : « c’est choquant en ce 11 novembre, jour de centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, jour de mémoire et de respect, et non pas de revendication et d’action politique ».

La commémoration de la Grande Guerre en Alsace prend souvent des allures déplorables, le souvenir des soldats alsaciens engagés dans l’armée allemande étant oublié. Comme si les ancêtres des Alsaciens étaient tous poilus, ce qui est un non-sens historique. Mais une adjointe au maire de Strasbourg, Pernelle Richardot, va même plus loin, en évoquant une « honte » et une « dérive identitaire » :

L’Etat devrait porter plainte. La commémoration de la tragédie de 14-18 aurait pu être, en Alsace, l’occasion d’une reconnaissance de la place spéciale des Alsaciens dans ce drame. Ce sera finalement une page de plus dans le feuilleton qui oppose Paris et les différentes régions du pays.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*