Emmanuel Macron : « Créer un grand département d’Alsace au sein de la région Grand Est »
Maisons anciennes à Boersch - Photo Alsace Actu

Emmanuel Macron : « Créer un grand département d’Alsace au sein de la région Grand Est »

Une évolution qui satisferait tout le monde ? On garde la nouvelle région Grand Est, on recrée l’entité administrative Alsace, sous la forme de département. Tel pourrait être en résumé la politique d’Emmanuel Macron concernant le malaise identitaire né de la disparition administrative de l’Alsace, suite à la réforme territoriale de 2015.

Le problème identitaire a été entendu

67% des Alsaciens veulent quitter la Région Grand Est. Ce chiffre traduit de manière sibylline la problématique créée par la réforme territoriale. Le point positif de cette réflexion d’Emmanuel Macron est évidemment qu’il a compris le souhait d’exister des Alsaciens. Positif car c’est évidemment le fondement de la démocratie que de comprendre ce que souhaite le peuple.

« Qu’il y ait une réflexion pour qu’existe une identité alsacienne qui s’inscrive dans la région Grand Est, oui. Qu’il y ait une séparation au sein de la région Grand Est, non » déclare le président.

Un compromis qui ne satisfait personne ?

A l’heure du renouveau des autonomismes, et même si Emmanuel Macron indique qu’il sera possible à l’Alsace de négocier pour « obtenir des compétences » (via le principe de subsidiarité), on peut craindre que ce compromis ne satisfasse personne. Les Alsaciens rejettent en bloc la région Grand Est, et cela ne vient pas uniquement de l’absence d’une entité spécifiquement alsacienne. La grande région n’a pour beaucoup aucun sens, elle va les « faire payer » davantage, au profit des zones sinistrées de Lorraine… Telle est la teneur des arguments les plus entendus. De plus, cette première victoire les encouragera à vouloir encore plus « d’Alsace ».

Les pro Grand-Est craindront quant à eux un retour des identités, qui feront capoter ces projets de grandes régions. Sur la plate-forme « L’Alsace en commun », des commentaires s’inquiètent de ce retour à l’Alsace, considérant cela comme une régression. Donc cette solution censée apaiser le malaise va peut-être l’empirer…

2 commentaires

  1. Clairement la majorité de la population alsacienne souhaite la sortie du Grand Est.
    Et l’autonomie n’est que l’expression optimale de la démocratie.

  2. cette grande restructuration des régions n’a eu d’enjeux ni économique, ni social. C’et une stratégie politique qui a eu pour but de dissoudre dans de plus grands ensembles les électeurs du front national au niveau des élections à portée moindre que nationales. Pour en avoir discuté avec quelques conseillers politiques, cette opération, financée par le contribuable, est une Xième invention onéreuse à des fins politico-politiciennes de gauche.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*