[Entzheim] Le Bastion Social occupe deux maisons alsaciennes pour « la sauvegarde du patrimoine »
Photo Facebook Bastion Social

[Entzheim] Le Bastion Social occupe deux maisons alsaciennes pour « la sauvegarde du patrimoine »

Réquisition Solidaire. Ce sont les mots inscrits sur une banderole posée sur le portail menant à une très ancienne propriété abandonnée d’Entzheim, depuis hier matin. C’est l’oeuvre du Bastion Social, une association nationale, avec une antenne à Strasbourg, qui a pour mot d’ordre la solidarité, « les nôtres avant les autres ». Leur local l’Arcadia, qui a fermé à Strasbourg en fin d’année dernière, a donc réouvert sous la forme d’une « occupation solidaire », à Entzheim.

Deux bâtiments occupés

Deux maisons, appartenant à la mairie d’Entzheim et non habitées depuis plusieurs années, sont actuellement occupées. La première est une bâtisse sans grand intérêt architectural, datant de 1850, qui accueille les personnes impliquées dans le projet. La seconde est une très vieille maison alsacienne (photo ci-dessous), construite il y a plus de trois siècles. C’était autrefois l’école des filles. La banderole « Protégeons notre Patrimoine » indique une volonté claire de leur part : « Chaque jour, plus d’une maison traditionnelle alsacienne est détruite. Elles sont plus de 500 à disparaître chaque année, détruites pour laisser place à de nouveaux paysages bétonnés, tristes, monotones et uniformisés : parkings, grandes-surfaces etc. » expliquent-ils sur leur page Facebook. Il s’agit donc pour eux de participer à « la sauvegarde et la revalorisation d’un joyau du patrimoine architectural alsacien et européen, témoin de notre histoire ».

Interrogé par Alsace-Actu, le responsable du Bastion Social Valentin L. nous indique que cette vieille maison est en cours de réhabilitation par les militants sur place, et qu’elle servira notamment « à loger des SDF français ». La première maison sera davantage un lieu de vie, pouvant accueillir conférences, soirées et autres. Les bâtiments sont occupés depuis le 14 février et leur présence a été rendue publique hier matin, au bout de 48h. Passé ce délai, il n’appartient plus à la police de pouvoir les déloger, mais au tribunal administratif de statuer sur leur sort. Cela va sans doute prendre plusieurs mois.

La réhabilitation en cours - Photo Facebook Bastion Social

La réhabilitation en cours – Photo Facebook Bastion Social

Le maire, les forces de l’ordre et les habitants

Cette occupation n’est évidemment pas passée inaperçue. Le maire du village, Jean Humann (depuis 2008) est venu discuter avec les personnes sur place. Selon lui, un projet de réhabilitation de l’ancienne bâtisse était prévu. Toutefois un conseiller municipal est passé quelques heures plus tard et a assuré qu’il n’avait pas entendu parler d’un projet de ce genre. La maison est dans cet état depuis 25 ans.

Des dizaines de policiers étaient présents sur les lieux après que l’occupation a été rendue publique. « Ils nous ont menacé, disant qu’ils allaient tous nous arrêter » nous raconte Valentin L. « Puis ils sont partis et reviennent toutes les deux heures ». Depuis, plus de menace.

Les habitants sont soit indifférents soit en faveur de cet événement. En effet, les militants du Bastion Social sont allés à la rencontre des riverains, avec lesquels ils ont pu échanger. Les retours sont globalement positifs. « Un habitant est même venu nous donner de l’argent et des vivres » ajoute Valentin L. Quoi qu’il en soit, cet épisode montre un retour sur le devant de la scène pour le mouvement, avec une action très médiatique et aussi très concrète.

 

5 commentaires

  1. Bonjour

    Sauvegarde du patrimoine super… mais pourquoi SDF Français et les autres nationalités ?

    • C’est pourtant simple: dans une famille on accueille d’abord les gens de la famille. Non ?

    • Parce que nous sommes en France et que le gouvernement privilégie avant tout les migrants avant ses propres citoyens dans le besoin

    • Les autres nationalités, l’ État se charge de les inciter à venir en France, de les nourrir, loger (à l’hôtel s’ il le faut), soigner gratuitement et payer leur argent de poche, le tout gratuitement. Bien qu’ inutiles et nuisibles à notre économie, ils sont prioritaires contrairement à nos pauvres et sdf de souche. Alors il faut bien que des âmes charitables comme celles du Bastion Social rétablisse un peu de fraternité et d’ égalité, non ? niet ?

  2. Il y a beaucoup de mensonges par omission dans votre article, c’est pathétique, j’espère que vous ne vous revendiquez pas journaliste, parce que c’est risible sinon

    http://www.entzheim.fr/fr/actualite/160321/la-verite-rue-saint-denis

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*