Ferrette : l’institutrice enseigne aux migrants, les enfants du village sans école depuis 5 semaines
Château de Ferrette - Wikimedia Commons

Ferrette : l’institutrice enseigne aux migrants, les enfants du village sans école depuis 5 semaines

Voilà une histoire inhabituelle. Ferrette est une commune du Sundgau (Sud de l’Alsace, à la frontière suisse) de 683 habitants. Le village avait fait la une il y a un an, car c’était un des premiers villages en Alsace à accueillir des migrants. Plus de 80 migrants, soit plus de 10% de la population du village, ont été accueillis. Aujourd’hui, loin de l’idylle décrit par les journalistes, les habitants en ont assez. En cause, l’absence d’école pour les enfants du village depuis 5 semaines.

Acte I – L’institutrice du village part enseigner le français aux migrants

Comme dans beaucoup de centres d’accueil, des cours sont dispensés par l’Éducation Nationale, afin de favoriser une meilleure intégration des nouveaux venus : la langue française est ainsi enseignée, car peu la maîtrisent vraiment. Une vingtaine d’enfants de 4 à 8 ans sont arrivés en début d’année dans ce centre. L’institutrice du village est ainsi affectée à leur instruction. Bien évidemment, une remplaçante vient faire cours aux élèves de Ferrette : pas question en effet d’abandonner ces enfants, leur instruction est obligatoire, rappelons-le. Tout à été prévu.

Vraiment ?

Acte II – La remplaçante tombe malade

Les aléas de la santé, la remplaçante tombe malade. Visiblement c’est assez grave, puisque voilà 5 semaines que celle-ci n’a pas pu donner des cours. Le problème est ici : rien n’a été prévu pour remplacer la remplaçante, et les enfants de Ferrette n’ont donc pas école depuis 5 semaines. Une situation difficilement acceptable pour les habitants, sachant que les migrants ont eux des cours assurés par l’ancienne institutrice.

Acte III – Les habitants en colère

Pour les parents d’élèves, la pilule est difficile à avaler. Leurs enfants vont avoir des lacunes à cause de cette interruption longue de l’enseignement. Il faudra rattraper ce retard. Bien évidemment, une telle situation ne renforce guère la sympathie des autochtones pour les migrants. Le maire aurait ainsi fait détruire l’ancienne caserne de pompiers pour éviter qu’on y loge des migrants supplémentaires.

L’Éducation Nationale, mise en cause, va devoir trouver rapidement une solution…

 

10 commentaires

  1. tout est bon pour essayer de faire disparaitre la notion de nation , donner un maximum de pouvoir aux régions au détriment de l’etat nation qui par péréquation devrait jouer son role pour que les regions les plus riches aident au developpement sans gaspillage des regions qui sont en difficultés passagère pour des raisons de mavaise gestion et de manque de decision , du 1er point de vue l’émigration à n’importe quel prix est désastreux mieux vaudrait d’aider ces personnes chez eux sans attribuer des aides qui finissent dans la poche de leur dirigeants pour le 2ème point les régions devaient permettre des economies elles ont fait le contraire plus de depenses et leur role diviser pour regner
    un 3ème point les impots baissent pour les riches ISF et montent pour les retraités + 1.7% et peut etre appliqués sur la pension de decembre a terme échu et versée le 09/01/2018 notre role n’etant pas de transformer des cotisations sociales en impot d’autant que les partenaires sociaux ne peuvent pas gérer aussi mal que les décideurs actuels de l’ETAT

    • tout a fait d accord le seul interret des … haut places … francais ( et encore???) se faire valoir par des personnes qui profitent au maximum des avantages en france …( pour etre reelus!!!)) au detriments des ressortissants francais qui ont travailles xxxx annees qui respectent leurs traditions .. culture..origines et qui en ont marre d etre spolies
      les problemes quelqu ils soient doivent etre regles par les propres pays concernes et non par la FRANCE!!que celle ci les aide ok mais que les finances soient bien verifiables )) qu ils restent chez eux
      la france est le 2 pays qui est le + endette et qui fait payer le plus d impot aux francais moyens!!!!ici il faut etre ds isf .. ou etre sans un sous ..etre politiciens …..la ….tout est benefique ….. les autres !!!! taisez vous et payez il faut bien prendre de l argent

  2. L’école de Ferrette est victime d’une campagne de diffusion de fausses informations quant à la mise à disposition de personnel de l’éducation nationale pour les migrants plutôt qu’aux élèves locaux.

    En effet, l’article prétend que l’enseignant a été retiré de son poste pour enseigner le français aux enfants de migrants, alors que les « élèves du village » se seraient trouvés sans enseignant depuis 5 semaines.

    Un collègue local nous a contacté et tient à rétablir la vérité : il ne s’agit que d’un problème de remplacement à mi-temps pour 2 jours.

    Certes, il y a des problèmes de remplacement, mais il ne faudrait pas en plus prétendre que les migrants en sont la cause.

  3. La France compte 2000 millards de dette, nous avons 9 millons de pauvres, l’identité Française est à mal, il nous faut constamment rappeler que lla France est une démocratie laïque, malgré cela des êtres « bien pensant » trouve qu’il est normal de laisser entrer des gens qui ne s’intégreront jamais et viendront grossir un communautarisme grandissant et qui finira par nous dévorer.

  4. C’est la doxa dominante, fossoyeuse de notre Patrie.
    Je propose alors, que nous leur laissions aussi nos maisons, que nous leur reversions nos salaires et que nous leur mettions à disposition nos femmes. (humour noir au 3° degré bien sûr).

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*