Fêter la Saint-Patrick en Alsace : un simple prétexte pour boire plus de bière ?
Photo Pixabay

Fêter la Saint-Patrick en Alsace : un simple prétexte pour boire plus de bière ?

La Saint-Patrick est une fête irlandaise, qui célèbre le saint patron de ce pays. Fête populaire partout où des communautés irlandaises se trouvent (et notamment aux États-Unis), elle est depuis quelques années de plus en plus célébrée en Alsace. Quitte à perdre totalement ce qui en faisait la substance originelle, avec pour seul but de légitimer quelques déguisements… et de la bière à pleins tonneaux !

Une fête très ancienne

Saint-Patrick, Maewyn Succat de son vrai nom, est l’évangélisateur de l’Irlande. Grâce à lui (entre autres) l’Irlande s’est profondément christianisée au Vème siècle. Breizh-Info, dans un excellent article, nous apprend davantage de détails sur son histoire : « Et en 441, c’est à partir du Croagh Patrick (764 mètres), la montage désormais sainte de l’Irlande du côté de Westport, qu’il débuta son évangélisation et qu’il commença à être adulé par les Irlandais, qui l’admirèrent. Il aurait entamé sur cette montagne un jeune de 40 jours et de 40 nuits, pendant lequel il construisit la petite église que les plus courageux viennent encore découvrir aujourd’hui, parfois après avoir gravi pieds nus la montagne durant ce pèlerinage.

Saint Patrick parcouru ensuite le pays pour initier la construction de monastères, d’églises et d’écoles, et pour former d’autres croyants (notamment les rois irlandais). On raconte aussi qu’il aurait chassé tous les serpents du pays, en les faisant tomber d’une falaise, une légende qui symbolise plutôt le triomphe du catholicisme sur les païens, puisqu’il n’y aurait jamais eu de serpents en Irlande

By Nheyob (Own work) [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

By Nheyob (Own work) [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

Il mourut le 17 mars 461 à DownPatrick, dans une Irlande désormais christianisée. »

Mieux encore, « C’est à Saint Patrick que l’on doit le trèfle, symbole de l’Irlande et de facto le vert, couleur de cette plante. La légende raconte que pour convertir les irlandais, Saint Patrick l’utilisait dans l’explication de la Sainte Trinité (les feuilles du trèfle indiquant le père, le fils et le Saint-Esprit). »

Depuis des siècles, la fête est intégrée au calendrier religieux et célébrée avec force défilés par les Irlandais. Mais pourquoi donc fêter la Saint-Patrick en Alsace ?

La mondialisation des particularismes

A vrai dire, il est aisé de comprendre que la fête ait débordé les frontières de l’Irlande. D’abord par l’émigration irlandaise et ensuite par les contacts culturels que l’Irlande a toujours maintenu avec ses voisins, notamment celtes (Galles, Bretagne…). D’ailleurs quelques Irlandais qui vivent en Alsace maintiennent cette tradition vivante dans leur foyer.

La Saint-Patrick, comme bien d’autres fêtes, est devenue une occasion nouvelle pour les bars de faire le plein, avec pour prétexte de boire de la bière venue d’Irlande (Guinness et Kilkenny principalement). Sans aucun lien avec notre région, la Saint-Patrick s’est donc implantée avec succès en Alsace. On peut craindre que cette mondialisation de la Saint-Patrick lui fasse définitivement perdre sa substance, chrétienne et irlandaise, pour ne devenir qu’une énième fête commerciale. Et on peut aussi se réjouir de pouvoir descendre quelques bonnes pintes entre amis !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*