[Grand Est] Des élus créent le groupe Alsace et veulent « un maximum de transferts de compétences »
Manifestation contre la fusion des régions à Mulhouse en 2014 (Photo : Alsace Actu)

[Grand Est] Des élus créent le groupe Alsace et veulent « un maximum de transferts de compétences »

L’éviction d’André Reichardt de la majorité présidentielle a eu des conséquences inattendues : elle a permis la création d’un groupe « Alsace et Territoires » au sein de la région Grand Est. André Reichardt, par ailleurs Sénateur du Bas-Rhin, avait plaidé pour un retour de la région Alsace, et s’était donc vu exclure du groupe majoritaire, favorable à la politique d’Emmanuel Macron sur la question : pas de remise en cause de la région Grand Est.

Le nouveau groupe sera composé de 5 élus sur 169 : Martine Calderoli-Lotz, André Reichardt, Georges Schuler, Justin Vogel et Catherine Vierling, donc 4 Alsaciens et une Mosellane. L’objectif, selon Justin Vogel, qui est également maire de Truchtersheim, est de « faire en sorte qu’il y ait un maximum de transferts de compétences vers cette nouvelle collectivité. Ce qui m’a vraiment décidé à lancer ce groupe, c’est le fait que je me suis rendu compte qu’il y a une réelle attente sur le terrain au niveau de la population ».

 

Valérie Debord, présidente du Groupe Majorité Régionale à la région Grand Est, n’a quant à elle pas hésité à parler de trahison, dans un communiqué : « les élus régionaux de l’actuelle Majorité Régionale se sentent trahis par leurs collègues ». Selon elle, cette création « ne correspond en rien aux attentes de nos concitoyens ».

La cohésion au sein des élus de la région se fissure donc davantage, et le dossier « Alsace » ne semble pas encore clos. Pour l’instant, une collectivité européenne d’Alsace est censée voir le jour, avec les compétences d’un département, ainsi que quelques autres (le transfrontalier, le bilinguisme, le tourisme et les transports).

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*