Inondations : 38 communes déclarées en état de catastrophe naturelle, soulagement des habitants
Photo Pixabay

Inondations : 38 communes déclarées en état de catastrophe naturelle, soulagement des habitants

La canicule de ces dernières semaines vous a peut-être fait oublier les inondations des mois de mai et juin. Des images hallucinantes avaient fait le tour des médias et des réseaux sociaux : des champs entiers étaient sous l’eau, les villages subsistant parfois comme des îlots au sein d’un nouvel archipel.

L’Etat a donc reconnu aujourd’hui cet événement comme une « catastrophe naturelle », ce qui permettra aux sinistrés de se faire dédommager des dégâts par leur assurance. Ils doivent déposer, dans un délai de dix jours, une déclaration à leur compagnie d’assurance. Les 38 communes concernées sont :

  • Achenheim (Strasbourg), pour la nuit du 31 mai au 1er juin 2018
  • Aschbach (Haguenau-Wissembourg), pour le 31 mai 2018 et pour le 11 juin 2018
  • Baerendorf (Saverne), pour le 31 mai 2018
  • Berstett (Saverne), pour le 1er juin 2018
  • Boersch (Molsheim), pour la nuit du 31 mai au 1er juin 2018 et pour le 7 juin 2018
  • Buhl (Haguenau-Wissembourg), pour le 1er juin 2018 et pour le 11 juin 2018
  • Croettwiller (Haguenau-Wissembourg), pour le 11 juin 2018
  • Diedendorf (Saverne), pour le 31 mai 2018
  • Durningen (Saverne), pour le 31 mai 2018
  • Eichhoffen (Sélestat-Erstein), pour le 9 juin 2018
  • Geudertheim (Haguenau-Wissembourg), pour le 12 juin 2018
  • Gougenheim (Saverne), pour le 31 mai 2018
  • Gresswiller (Molsheim), pour le 7 juin 2018
  • Haguenau (Haguenau-Wissembourg), pour le 22 mai 2018
  • Hohfrankenheim (Saverne), pour le 10 mai 2018
  • Itterswiller (Sélestat-Erstein), pour le 9 juin 2018
  • Kienheim (Saverne), pour la nuit du 31 mai au 31 juin 2018
  • Lampertheim (Strasbourg), pour le 31 mai 2018
  • Langensoultzbach (Haguenau-Wissembourg), pour le 31 mai 2018
  • Mothern (Haguenau-Wissembourg), pour le 11 juin 2018
  • Munchhausen (Haguenau-Wissembourg), pour le 11 juin 2018
  • Niederhaslach (Molsheim), pour le 7 juin 2018
  • Niederroedern (Haguenau-Wissembourg), pour le 31 mai 2018 et pour le 11 juin 2018
  • Obershaslach (Molsheim), pour le 7 juin 2018
  • Oberhoffen-les-Wissembourg (Haguenau-Wissembourg), pour le 31 mai 2018
  • Pfulgriesheim (Saverne), pour le 1er juin 2018
  • Riedseltz (Haguenau-Wissembourg), pour le 31 mai 2018
  • Rosheim (Molsheim), pour la nuit du 6 au 7 juin 2018
  • Schaffhouse-près-Seltz (Haguenau-Wissembourg), pour le 11 juin 2018
  • Seebach (Haguenau-Wissembourg), pour le 31 mai 2018
  • Seltz (Haguenau-Wissembourg), pour le 11 juin 2018
  • Schnersheim (Saverne), pour la nuit du 31 mai au 1er juin 2018
  • Steinseltz (Haguenau-Wissembourg), pour le 31 mai 2018
  • Stundwiller (Haguenau-Wissembourg), pour le 31 mai 2018
  • Trimbach (Haguenau-Wissembourg), pour le 11 juin 2018
  • Truchtersheim (Saverne), pour la nuit du 31 mai au 1er juin 2018
  • Wintzenbach (Haguenau-Wissembourg), pour le 11 juin 2018
  • Wissembourg (Haguenau-Wissembourg), pour le 31 mai 2018

Si votre commune n’est pas dans cette liste, vous n’aurez pas droit à cette prise en charge par votre assurance. Ces inondations interrogent tout de même, par leur ampleur : et si ce n’était pas vraiment une « catastrophe naturelle » ? La bétonisation accrue de ces dernières années, avec construction massive de logements et de zones d’activités, la culture intensive du maïs et autres céréales asséchant le sol, l’absence de haies dans les champs ne sont-elles pas les vraies responsables des malheurs survenus au printemps ? Si ce genre de catastrophe survient à nouveau dans les prochaines années, c’est peut-être à notre rapport au territoire qu’il faudra s’en prendre plus qu’au climat…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*