Institut Al-Andalous : l’école de Schiltigheim où les filles de 8 ans sont voilées
Capture d'écran Facebook

Institut Al-Andalous : l’école de Schiltigheim où les filles de 8 ans sont voilées

L’institut Al-Andalous est situé à Schiltigheim, ville de l’Eurométropole au nord de Strasbourg. Discret, il propose un enseignement à destination de tous : « Le projet a officiellement débuté en mars 1997 avec pour objectif de transmettre une éducation arabo-musulmane à tout public » peut-on lire sur leur site.

Des filles de 7-8 ans voilées

L’institut propose aux adultes ainsi qu’aux enfants des cours de Coran, de langue arabe et de théologie/religion. Ceux-ci passent des diplômes qui valident les connaissances acquises. Il faut préciser que l’institut Al-Andalous n’est pas une école qui se substitue à l’Éducation Nationale, mais apporte plutôt un enseignement complémentaire à ceux qui le souhaitent.

Capture d'écran Facebook

Capture d’écran Facebook

Cependant, certaines photos ont de quoi choquer. En effet, pour féliciter des jeunes enfants de leurs diplômes, l’Institut s’est fendu de quelques publications sur Facebook. Sur celles-ci, on peut voir des filles âgées de 7 à 8 ans, voilées. Cela pose des questions : les enfants doivent-ils porter le voile ?

Nous avons interrogé une musulmane, modérée, sur ce sujet : « Ces fillettes ont choisi de porter le voile ? Ce sont sûrement leurs parents qui sont responsables. Et puis le voile ça sert à quoi ? C’est pas comme si à cet âge elles pouvaient séduire des hommes… »

Capture d'écran Facebook

Capture d’écran Facebook

Les instituts musulmans, un trou noir de la République ?

Pour 350€ par an, vous pouvez apprendre le Coran, ou à votre enfant. Ces associations sont évidemment libres d’enseigner leur religion, tant que cela ne verse pas dans une radicalité dangereuse. Cependant ce type d’enseignement a souvent lieu dans les mosquées, financées par… la République (ou les collectivités territoriales, ce qui revient, in fine, au même).

En effet, la Grande Mosquée de Strasbourg a reçu 1,6 millions d’euros d’argent public pour son financement. Alors doit-on accepter une cohabitation avec ces valeurs qui contredisent celles défendues par les féministes, ou doit-on refuser ces comportements ? Cette question sera sans doute d’actualité ces prochaines années.

 

L’institut Al-Andalous a d’ailleurs de grands locaux à Schiltigheim, avec la bénédiction de la municipalité : « En janvier 2004, l’association JMS obtient des locaux de  près de 400m² sur l’avenue Mendès France à Schiltigheim » peut-on lire sur leur site.

 

5 commentaires

  1. Je ne vois pas où veut on en venir avec cet article orienté… enfin si! Je pense savoir…
    Je ne vois pas en quoi choquer les féministes est contraire à la loi!
    Un article nul, méchant et pas du tout journalistique.
    Cela ne m’etonne pas que votre site n’arrive pas à se développer…

    • Olivier, avouez quand même que l’immigration arabo-musulmane en France prend aujourd’hui une toute autre tournure que les immigrations polonaises, italiennes, espagnoles, portugaises, séfarades, arméniennes, russes etc… que la France a connues ces 150 dernières années.

      Est-ce nul et méchant de s’en inquiéter? Faut-il prétendre aveuglément qu’il fait beau sous prétexte que certains parmi ceux qui disent qu’il pleut sont infréquentables?

      Le projet républicain de Robespierre à De Gaulle en passant par Jules Ferry et Jean Jaurès est une oeuvre d’assimilation culturelle, pas de préservation organisée des différences.

      Si ce projet a changé, s’il est devenu « consommer ensemble », qu’on nous l’annonce officiellement.

  2. Vous partagez les infos personnelles de petites filles de 7ans,en dévoilant leurs visages ,c’est une honte et illégale.

  3. à rome fait comme les romains!
    adage ignoré par les immigrés! le vivre ensemble a de plus en plus de plomb dans l’aile!

  4. bonjour l integration de la part de parents degeneres si la vie française ne leur plait pas qu ils partent vivre en arabie avec leussmalas et bin sur sans les aides sociales que le contribuable français paie sur ses deniers a des gens incapables de s integrer la france n est pas musulmane et chez nous on leur laisse le droit de pratiquer leur religion, mais sans sign ostentatoire( ce que n est pas le voile) en arabie les chretiens on les supprime et on interdit la croix chretienne qu on arrete de nous saouler avec ces tares si ils veulent continuer a vivre au moyen age c est leurs problemes mais entrainer leurs gosses dans ce systemme surtout des petites filles c est les empecher de vivre normalement

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*