Jean-Guy Talamoni à Manuel Valls : « La France se grandira demain en nous reconnaissant le droit d’être nous-mêmes »

Le président indépendantiste de l’Assemblée de Corse Jean-Guy Talamanoni a prononcé ce lundi 4 juillet 2016 un discours à l’Assemblée de Corse en présence du Premier Ministre Manuel Valls. Il a renouvelé ses revendications, avec en particulier un statut pour la langue corse.

C’est toutefois le parallèle relatif dressé entre la situation coloniale en Algérie et la situation corse actuelle qui a le plus attiré l’attention des médias. Le discours entier d’une quinzaine de minutes permet de se faire une idée plus globale du discours de M. Talamoni :

La réponse de Manuel Valls n’a toutefois pas donné satisfaction aux revendications des nationalistes corses : « L’affirmation de l’identité corse ne passera pas par l’exclusion, la co-officialité de la langue ou le statut de résident. « 

Lors des élections territoriales de Corse en décembre 2015, les listes fusionnées du nationaliste modéré Gilles Simeoni et de Jean-Guy Talamoni ont remporté le scrutin. C’est la première fois que l’exécutif corse est dirigé par une équipe d’orientation nationaliste corse. Simeoni est devenu Président du conseil exécutif de Corse, tandis que Talamoni a pris la présidence de l’Assemblée de Corse. Son discours inaugural, prononcé en langue corse, avait suscité de nombreuses réactions.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*