Kolbsheim : la nouvelle ZAD demande du renfort. Vers un nouveau Notre-Dame-des-Landes ?
By © Ralph Hammann - Wikimedia Commons (Own work) [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

Kolbsheim : la nouvelle ZAD demande du renfort. Vers un nouveau Notre-Dame-des-Landes ?

Vous avez sans doute entendu parler du projet de Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Il s’agirait de proposer une route alternative, à péage et donc payante, qui éviterait les abords de la capitale alsacienne. Ce projet a été beaucoup décrié. Les opposants mettent en avant son inutilité, puisque l’A35 actuelle aux alentours de Strasbourg deviendrait un boulevard urbain, avec potentiellement ronds-points et feux rouges. Ce qui ne contribuera pas à la réduction de l’engorgement du trafic. Le caractère payant de l’alternative est également remis en question.

Mais surtout, ce qui pousse les opposants à agir, c’est le danger écologique du projet. Celui-ci va nécessiter la déforestation d’une large bande de la forêt de Kolbsheim, mettant ainsi en péril l’écosystème local et notamment le grand hamster d’Alsace. Contre cette bétonisation, une Zone à Défendre, ZAD, s’est installée sur les lieux. Les habitants de Kolbsheim sont venus soutenir les zadistes. Ceux-ci craignaient l’évacuation de la zone par la police, mais cela n’a pour l’instant pas eu lieu. Des zadistes demandent donc du renfort afin « d’organiser le lieu pour une meilleure défense ».

Pourtant le 20 juin, le tribunal a autorisé Vinci à faire évacuer les lieux pour pouvoir débuter les travaux. Tôt ou tard, la police viendra donc déloger les habitants de la ZAD. Deux possibilités émergent désormais : soit les pouvoirs publics sécurisent la zone et évacuent les zadistes, soit ceux-ci parviennent à mobiliser et à devenir suffisamment nombreux pour renouveler l’expérience réussie de Notre-Dame-des-Landes. Réponse dans très peu de temps !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*