La grogne des Haut-Rhinois face à l’installation des compteurs « Linky »

La grogne des Haut-Rhinois face à l’installation des compteurs « Linky »

Les compteurs Linky vont remplacer progressivement tous les compteurs classiques d’électricité. Des habitants du Haut-Rhin et des associations s’élèvent contre ces installations, une pétition a déjà recueilli plus de 5000 signatures, une manifestation est prévue à Colmar.

Linky, un nouveau venu qui fait parler de lui

Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais il enflamme certains débats depuis plusieurs mois : Linky est le nouveau modèle de compteur Enedis (ex- ERDF), et a la particularité d’être communicant, c’est-à-dire qu’il communique l’électricité consommée à votre fournisseur de courant. Ce système intelligent permet selon le fabricant un meilleur service, et notamment le fait qu’il ne soit plus nécessaire de faire venir physiquement un technicien. De même, les facturations seront effectuées selon la consommation réelle de l’utilisateur, et non selon une estimation. Ce choix d’équiper les 35 millions de foyers français de compteurs Linky n’est pas que du fait d’Enedis : c’est aussi une application de plusieurs directives européennes (notamment celle du 13 juillet 2009).

Mulhouse, première agglomération alsacienne concernée

Mais alors pourquoi les habitants de Mulhouse s’échinent-ils à vouloir conserver leurs anciens compteurs? La protection des données est en jeu. En effet, les anti-Linky déclarent que notre consommation d’électricité pourrait être étudiée en détails, et des données personnelles ainsi obtenues. Le compteur Linky permettrait au fournisseur d’électricité de savoir exactement lorsque le foyer est vide ou habité, lorsque votre sèche-linge est en marche ou non. Une brèche inquiétante dans la vie privée selon le collectif Stop Linky Richwiller-Mulhouse 68. Sur leur page Facebook, ils incitent les particuliers à refuser les compteurs Linky, et indiquent la marche à suivre. Enedis dément évidemment ces allégations, en insistant sur le fait que les compteurs ne transmettent qu’une consommation globale.linky manif

Un refus illégal? Manifestation prévue à Colmar

La commune de Burnhaupt-le-Bas a ainsi été attaquée au tribunal pour avoir refusé l’installation de compteurs Linky sur son territoire, une mesure « à titre conservatoire et au nom du principe de précaution » , selon le maire du village. Heureusement pour les anti-Linky, l’amende de 1500€ en cas de refus a été supprimée. Une manifestation est prévue à Colmar : Alain Grieneisen, maire de Burnhaupt-le-Bas invite tous les Alsaciens à se rendre à Colmar le 9 septembre à 10h, devant la Préfecture, pour protester contre ces installations. Affaire à suivre.

5 commentaires

  1. Sur le Un refus illégal et l’amende de 1500 € supprimée je vous le précise par l’assemblée nationale car, la justification sur le plan juridique d’une telle amende ( parce que un particulier refus le LINKY ) n’était pas soutenable. Il aurait été bien que, cela soit précisé dans l’article. c’est ce que l’on appel, la déontologie journalistique. Cela évite les amalgames, les confusions, comme le fait d’écrire un Refus Illégal ?

    Il doit être précisé que « …il n’existe aucune obligation pour un particulier d’accepter la pose de ce compteur LINKY, que les Communes sont propriétaires juridiquement des compteurs électriques ( cf Courrier du SENAT, de Monsieur Bruno ROTAILLEAU, Sénateur, daté du 15 Juin 2016 ) et (cf Arrêt de la Cour Administrative d’appel de Nancy, rendu par la Première Chambre, formation à 3, le 12 Mai 2014, N° 13NC01303, Inédit au Recueil Lebon, voir points 19 et 21 dudit arrêt ); le remplacement des compteurs électriques par des compteurs LINKY, ne peut se faire « à marche forcée » …au risque de dévoyer l’esprit de la Loi (cf courrier du 29 Mai 2017, Ref: 2017-62, de Mme Valérie RABAUt à Monsieur Nicolas HULOT ) aussi, que les installations forcées au mépris de la loi existent et doivent cesser ( cf courrier de Ségolène ROYALE du 21 avril 2017, Objet: suites à donner au rapport d’inspection sur le LINKY );

    Là au moins, l’information et complète, sourcée et vérifiable.

    Eric MERELLE

    • Bonjour,

      L’intertitre « Un refus illégal » était destiné à illustrer la situation dans laquelle se trouve la commune de Burnhaupt-le-Bas : attaquée en justice par Enedis pour avoir simplement refusé les compteurs Linky sur son territoire. Le point d’interrogation indique que l’affaire est en cours de jugement et questionne la légalité d’un tel refus. Quand à vos informations elles sont très instructives, et je vous en remercie.

      Je vous souhaite une bonne soirée,

      Cordialement,
      Arnaud Schmitt pour Alsace Actu

    • Compteur Linky: La mort à domicile…

  2. Le président d’ERDF : Linky n’est PAS obligatoire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*