La loi Alimentation arrive devant l’Assemblée Nationale : vers plus de souveraineté alimentaire ?

La loi Alimentation arrive devant l’Assemblée Nationale : vers plus de souveraineté alimentaire ?

Ce mardi, les députés vont commencer à examiner le projet de loi “Alimentation et Agriculture”, issue des états généraux de l’alimentation organisés en 2017. Selon le ministre de l’agriculture ce texte vise à assurer la souveraineté alimentaire de la France, à réduire les inégalités d’accès à une alimentation qui serait à la fois plus favorable à la santé et respectueuse de l’environnement.

Dans les faits on y retrouve des mesures commerciales visant à donner aux agriculteurs le pouvoir de définir leurs prix et non plus se les laisser dicter par les distributeurs. Dans ce projet hétéroclite figure également l’interdiction de nouvelles substances chimiques proches des néonicotinoïdes, incriminés dans la forte mortalité des abeilles. Ce ne sera pas le cas du glyphosate, dont l’interdiction avait pourtant été promise par le gouvernement.

On retrouve aussi des sanctions accrues et un nouveau délit visant à réprimer les mauvais traitements envers les animaux commis notamment dans les abattoirs. Cela n’inclut pas l’abattage rituel, qui, s’il a été interdit l’an dernier en Flandre et en Wallonie par exemple, est un sujet souvent éludé en France.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*