La visite d’Erdogan en France, entre soutiens et protestations
Kremlin.ru [CC BY 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0) or CC BY 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/4.0)], via Wikimedia Commons

La visite d’Erdogan en France, entre soutiens et protestations

Alors que le président turc se rend aujourd’hui à Paris à l’occasion d’une visite à Emmanuel Macron, sa visite ne laisse pas insensible certaines personnes. Cette entrevue avec Macron suscite d’un côté des soutiens, de l’autre des protestations.

Une opposition à la venue d’Erdogan

Certes, le processus d’adhésion de la Turquie à l’UE, qui pourrait être relancé, ne date pas d’hier. Mais après des voeux à la presse remarqués, le chef de l’État français accueille un homologue dont le traitement des journalistes est pour le moins contesté : après le putsch raté de 2016, des dizaines de journalistes ont été arrêtés, pour un motif politique.

 

L’état de la liberté d’expression en Turquie est donc en cause, et bien des citoyens français voient d’un mauvais oeil le réchauffement des relations entre la Turquie et l’Union Européenne. 83% des Français se disent d’ailleurs opposés à l’intégration de la Turquie dans l’Union Européenne.

La communauté Kurde s’était également mobilisée contre la venue d’Erdogan, lorsqu’il était intervenu à Strasbourg en 2015.

Des soutiens sans faille

D’abord la diplomatie française prône le dialogue et insiste que c’est un moyen pour améliorer les droits de l’homme en Turquie. Ce n’est pas en fermant la porte que les choses avanceront, peut-on résumer. D’autant que la Turquie est une puissance montante qu’il ne s’agit pas de négliger (15ème puissance économique mondiale, pivot vers le monde musulman).

Ensuite la communauté turque, notamment en Alsace, est plutôt favorable au président Erdogan : plus de 64% des Turcs vivant en France ont soutenu et voté « oui » au référendum de 2017 pour le changement constitutionnel. En Turquie, le « oui » l’avait emporté d’une courte tête. 

D’ailleurs, Erdogan a annoncé qu’il rencontrerait des dirigeants de la communauté turque à Paris, preuve que son déplacement peut avoir une influence sur les Turcs de France. Le soutien impressionnant des Turcs à Erdogan lors de son meeting à Strasbourg (près de 15 000 personnes venues l’écouter et l’applaudir) rappelle la popularité du président turc au sein de la communauté.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*