L’Alsace et les DNA vont-ils bientôt fusionner ?
Locaux DNA à Sélestat - Photo Alsace-Actu

L’Alsace et les DNA vont-ils bientôt fusionner ?

Francis Hirn, le dirigeant actuel des Dernières Nouvelles d’Alsace, va partir à la retraite à la fin de l’année. Cet homme, assez peu connu du grand public, est pourtant emblématique du journal, dont il est membre depuis 26 ans, son dirigeant depuis 2011. Son départ va sans doute occasionner un changement de cap pour les deux journaux phares de la région, les DNA et l’Alsace.

 

En effet le Crédit Mutuel, détenteur de ces titres de presse via le groupe EBRA ( Neuf quotidiens régionaux, dont Le Dauphiné libéréLe ProgrèsDernières Nouvelles d’Alsace et L’Est républicain, près d’un million d’exemplaires vendus par jour au total), va sans doute accélérer la fusion des deux titres.

En septembre 2017, nous vous informions du regroupement des impressions des deux journaux, laissant 70 salariés sur le carreau. Le Crédit Mutuel souhaitait ainsi faire des économies, estimées à 6 millions d’euros. Cela ne s’arrête pas là : les deux sites partagent quasiment les mêmes contenus, les articles étant souvent publiés à la fois sur le site des DNA et sur celui de l’Alsace. Les deux journaux sont donc en réalité très proches d’avoir déjà fusionné.

Locaux l'Alsace à Sélestat - Photo Alsace Actu

Locaux l’Alsace à Sélestat – Photo Alsace Actu

Locaux DNA à Sélestat -  Photo Alsace-Actu

Locaux DNA à Sélestat – Photo Alsace-Actu

A Sélestat, les locaux des deux journaux sont situés à quelques dizaines de mètres l’un de l’autre. Sera-t-il question de mutualiser, de fusionner tous les moyens de ces deux titres de presse ? La CGT avait annoncé son hostilité à la mutualisation dans un communiqué du 28 août 2017 : « La mise en commun d’articles et de photos ne peut tenir lieu de projet d’entreprise. La mutualisation, c’est une méthode de réduction des effectifs et des coûts ; il n’y a pas l’ombre d’un projet de développement du titre, pour l’édition imprimée ou pour l’édition en ligne. » Ils fustigent plus loin « l’uniformisation de l’info régionale réalisée dans l’opacité ».

Une chose est sûre, avec ce départ, les choses vont bouger dans la presse quotidienne alsacienne !

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*