Les jeunes socialistes alsaciens repensent le travail

Les jeunes socialistes d’Alsace repensent le travail, c’est du moins l’objectif affiché par la direction du mouvement dans son compte-rendu de conférence politique, organisée fin avril en présence de Barbara Romagnan, députée PS, et Nicolas Amadio, sociologue et militant proche du gouvernement.

A l’origine, un constat : le monde du travail est en profonde mutation, le travailleur français se voit chargé d’une quantité grandissante de stress, de pénibilité et de mal-être au travail alors que son salaire et ses acquis sociaux ne cessent d’être attaqués.

Le compte rendu est clair, ces phénomènes qui pèsent sur nos travailleurs français ont une cause bien identifiable : « La mondialisation de l’économie « , accompagnée d’une grande mobilité des capitaux qui exercent de fait une pression sur le marché de l’emploi.

Déception cependant de la part de nombreux sympathisants socialistes, car au delà du constat, aucune proposition n’a véritablement été avancée pour palier à cette mondialisation. Pour Sylvain Marcelli (Front National), c’est « Un coup d’épée dans l’eau. Comme à son habitude, le PS se contente de faire des constats afin d’attirer l’attention, mais il n’apporte aucun début de solution. Et pour cause : cette mondialisation économique est précisément organisée par le Parti Socialiste, main dans la main avec l’UMP, elle fait partie de son projet depuis plus de 40 ans. Comme sur bien d’autres sujets, le PS s’attaque a des conséquences alors que le FN cherche à s’attaquer aux causes.« 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*