Objectif Serbie : de Paris à Belgrade en passant par l’Alsace pour aider les enfants du Kosovo
Photo Facebook : Objectif Serbie

Objectif Serbie : de Paris à Belgrade en passant par l’Alsace pour aider les enfants du Kosovo

Deux jeunes hommes en moto, sur quelques milliers de kilomètres, dans le froid (-6°C au départ, le dimanche 18 mars) et avec l’espoir de trouver des températures plus clémentes le 24 mars à leur arrivée à Belgrade. « Objectif Serbie » est une aventure des temps modernes, qui vise à apporter un peu d’aide aux enfants serbes du Kosovo.

Deux amis à l’origine du projet

Un journaliste d’Alsace-Actu a pu rencontrer les deux hommes  lors de leur passage en Alsace. « Au programme : Paris, Strasbourg, Munich, Graz, Zagreb et Belgrade pour finir ». Deux amis, deux motards, qui aiment parcourir l’Europe sur leur bécane ont décidé de donner un sens à leur voyage. « Le but est d’apporter de l’aide aux enfants serbes, qui vivent parfois dans la misère, finalement pas si loin de chez nous ».

Pour cela, ils ont monté une page Facebook Objectif Serbie ainsi qu’une cagnotte Leetchi : https://www.leetchi.com/c/objectifserbie. « Les personnes que ça intéresse peuvent suivre notre périple (5 jours aller, 3 jour sur place, 5 jour retour) sur notre page Facebook et donner s’ils le souhaitent un peu d’argent ». A noter que l’intégralité de ce qui est donné pour la cagnotte sera reversé à une association. « On se paye nous même le voyage. On a laissé nos fiancées à la maison, ça reste un voyage entre amis après tout ».

Un petit tour en Alsace

Sur le trajet, se trouve l’Alsace : l’occasion d’une halte bien méritée avec le froid. « Quand il fait -6°C dehors, c’est comme s’il faisait -21°C sur notre moto. On hésitait à investir dans des gants chauffants, mais on a bien fait ! » nous dit Louis, lors de son escale en Alsace.

Dans un village d'Alsace...

Dans un village d’Alsace…

Un moyen ludique de donner du sens à un voyage à la fois culturel et sans doute bien arrosé, sans demander des financements pour autre chose qu’une association caritative : c’est un sans-faute !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*