Peugeot Mulhouse, entreprise subventionnée par la région Grand Est, forme des migrants. Au détriment de l’emploi local ?

Peugeot Mulhouse, entreprise subventionnée par la région Grand Est, forme des migrants. Au détriment de l’emploi local ?

L’usine du célèbre constructeur automobile de Mulhouse a fait un choix étonnant : former pour quatre semaines 9 migrants, dans le cadre du projet « Bienvenu.e.s » de la fondation FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion). Cette fondation est subventionnée notamment par l’Etat français et l’Union Européenne. Ces personnes espèrent obtenir un CDD à l’issue de cette période de formation.

Les Mulhousiens ne sont pas forcément ravis de cette générosité : Emmanuel, candidat, s’est vu refusé un CDD chez PSA Mulhouse et est particulièrement énervé de cette situation : « je reste au chômage et des migrants me passent devant. Je suis un peu écœuré, c’est pas normal ! ». Pour lui, il faudrait favoriser l’emploi des locaux avant d’employer la main-d’oeuvre d’ailleurs. D’autant plus que le DRH du site est ravi de l’expérience et prêt à la renouveler.

En juillet dernier, la région Grand Est avait accordé une subvention de 8 millions d’euros à PSA pour le « développement du projet XR », qui vise à assembler sur le territoire des modèles haut-de-gamme de la marque. « Le site de Mulhouse, habituellement dédié à la production, vise un positionnement sur la production de véhicules à fort contenu technologique, permettant d’accroître sa compétitivité et de se positionner pour l’attribution de futurs modèles à fort contenu technologique nécessitant de développer des compétences spécifiques. » nous apprend le site de la région.

Virginie Joron, présidente du groupe Rassemblement National à la région Grand Est, déclare sur sa page Facebook : « Voilà à quoi servent les taxes : financer notre suicide en donnant du boulot aux extra-européens ». Le projet XR devrait également profiter aux locaux, mais l’option prise par PSA avec ces migrants ne rassure pas certains ouvriers, notamment pour l’avenir.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*