République Tchèque : un « Trump » local à la tête du pays?
Sebastian Kurz et Andrej Babis, bientôt deux partenaires ? - By Bundesministerium für Europa, Integration und Äusseres (Treffen Vizepremier Babis) [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

République Tchèque : un « Trump » local à la tête du pays?

Avec plus du 30% des voix, le parti ANO (« oui » en tchèque) d’Andrej Babis, milliardaire, remporte les législatives en République Tchèque. Le parti avait fait campagne contre l’accueil des migrants, avec un certain scepticisme quant à l’Union Européenne et surtout contre l’intégration dans la zone euro, et contre la corruption. Le parti SPD qui souhaitait aussi lutter contre l’immigration et l’intégration européenne arrive second avec plus de 11% des voix. Ainsi les deux premiers partis du pays sont hostiles à Bruxelles.

Avec sept partis au Parlement (plus de 5% des voix), le choix d’un partenaire sera plutôt aisé. Le pays, en pleine croissance, sera donc gouverné par un parti plutôt à droite. Après la victoire de Sebastian Kurz en Autriche, c’est le deuxième coup de semonce en Europe Centrale en l’espace de quelques semaines. En Allemagne, Angela Merkel n’a toujours pas réussi à former une coalition. Nous assistons donc à une reconfiguration considérable de l’espace politique européen.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*