Royaume-Uni : 600 000 immigrés légaux sur l’année 2016
Theresa May visite une mosquée au Royaume-Uni

Royaume-Uni : 600 000 immigrés légaux sur l’année 2016

Aucun changement pour la politique migratoire du Royaume-Uni après le Brexit. L’arrivée de Theresa May à la tête du gouvernement britannique a été saluée parmi la droite française. Marine le Pen en tête, qui voyait en elle une figure du « Brexit » et du changement, la montrait en exemple.

Cependant les statistiques gouvernementales indiquent une situation stable pour la migration : 600 000 entrants légaux contre environ 300 000 émigrants. Ce sont des chiffres sensiblement similaires aux années Cameron. Theresa May n’a donc pas fait évoluer la politique migratoire de son pays.

Statistiques migratoires pour l'année 2016 - Office for National Statistics

Statistiques migratoires pour l’année 2016 – Office for National Statistics

La « dernière résidence » des immigrés est située principalement en Europe, en Asie (surtout Chine, Inde et Pakistan), en Australie et aux États-Unis. Cependant un immigré provenant d’Italie peut très bien venir d’Afrique à l’origine. Pour rappel, la promesse des conservateurs était de ramener le solde migratoire (les entrées moins les sorties) à 100 000 personnes.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*