Séisme politique : L’Alternative für Deutschland deuxième parti en Allemagne
Le duo de tête de l'AfD Weidel et Gauland

Séisme politique : L’Alternative für Deutschland deuxième parti en Allemagne

La longue montée du parti Alternative für Deutschland continue outre-Rhin, et lors d’un dernier sondage, ce parti patriote était situé à la deuxième place, juste au-dessus du SPD, qui poursuit pour sa part sur la pente descendante. Un séisme politique : jamais les Allemands n’avaient affiché un tel soutien pour un parti résolument patriote et opposé à l’immigration. La déconfiture du SPD, le parti socialiste allemand, indique par sa simultanéité une recomposition des forces politiques en Allemagne.

 

Une différence persiste entre l’Ouest et l’Est

Le chute du mur de Berlin n’a pas provoqué une unification totale des « deux Allemagne ». En effet l’Allemagne de l’Est est toujours plus favorable aux partis comme Die Linke ou l’AfD qu’au SPD ou à la CDU. Selon le Frankfurter Allegemeine Zeitung, l’AfD serait même en ex-Allemagne de l’Est au même niveau que le parti d’Angela Merkel (CDU) : autour de 25% pour les deux partis.

Plus grande précarité, hostilité à une politique d’ouverture migratoire (pas d’immigration avant la chute du mur), quelles sont les raisons de cette différence ? De multiples facteurs sont en jeu. Toutefois la dynamique de l’AfD est la même dans toute l’Allemagne : une hausse généralisée.

Un contexte particulier

L’acceptation par le SPD d’une GroKo (Grande Coalition) avec la CDU/CSU a été mal perçue par des militants de gauche qui y voient une compromission avec la droite. Le SPD est en chute libre depuis. Le parti socialiste n’arrive pas à incarner une réelle opposition à Angela Merkel.

L’AfD profite de ce marasme pour appuyer sur son caractère de parti d’opposition sérieux. Il est possible qu’une fois la période électorale passée, l’AfD perde ce capital de sympathie acquis au cours des derniers mois. Pour rappel, les membres du SPD ont jusqu’à début mars pour se prononcer sur la GroKo. S’ils refusent, de nouvelles élections pourraient être convoquées.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*