Silhouettes : le Conseil d’État donne raison à la mairie de Dannemarie
Une ancienne candidate aux élections législatives, Mme Caroline Widloecher-Reymann, avait pris la pose avec la silhouette de Betty Boop en soutien à l'initiative de la commune de Dannemarie

Silhouettes : le Conseil d’État donne raison à la mairie de Dannemarie

Après l’audience de ce mercredi 30 août, la décision du Conseil d’État était très attendue en ce vendredi 1er septembre.

L’affaire a animé tout le mois d’août : des silhouettes de femmes disposées dans la commune de Dannemarie (commune de 2200 habitants du sud de l’Alsace) avaient suscité la colère d’une association féministe strasbourgeoise – les Effronté-e-s – qui en demandait le retrait.

Dans un premier temps, le Tribunal Administratif avait ordonné le retrait des silhouettes de l’espace public.

En réaction, les habitants avaient adopté les silhouettes, qui avaient été disposées dans les jardins ou sur les balcons des  habitants.

La commune et son maire s’étaient tournés en appel vers le Conseil d’État, qui a finalement donné raison à la commune. « Je suis un maire heureux et soulagé« , a déclaré le maire Paul Mumbach aux DNA.

L’association les Effronté-e-s a annoncé son intention de porter l’affaire sur le fond auprès du Tribunal Administratif de Strasbourg.

Réaction des Effronté-e-s sur leur page Facebook

Réaction des Effronté-e-s sur leur page Facebook

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*