[Spechbach-Saint-Bernard] Contre la suppression d’une classe de maternelle, les parents occupent l’école
Une classe autrefois - Jean Geoffroy - En classe, le travail des petits

[Spechbach-Saint-Bernard] Contre la suppression d’une classe de maternelle, les parents occupent l’école

Fermer des classes dans les communes rurales pour en ouvrir dans les « quartiers prioritaires » de banlieue : voilà un résumé de la politique du gouvernement Macron concernant les établissements scolaires. Nous vous en avions longuement parlé dans plusieurs articles : Jean-Michel Blanquer souhaite fermer 200 à 300 classes rurales pour la rentrée prochaine, sachant que le Bas-Rhin est le deuxième département le plus touché par ces fermetures. 

Le regroupement scolaire de Spechbach/Saint-Bernard se compose de trois classes de maternelle et de trois classes élémentaires. Les parents et les élus avaient appris la nouvelle de la fermeture par la presse, ce qui a renforcé la contestation : il n’y a eu ni dialogue ni participation à un débat, la décision est tombée d’en haut. Pourtant, le manque d’enfants n’est pas en cause, puisqu’ils seront 148 l’an prochain, soit un de plus que cette année.

Cela donnera des classes à plus de 35 élèves (!) en maternelle ou en CP. Pour protester contre cette décision, les parents ont occupé l’école dans la matinée. Les contestations à ce sujet sont très nombreuses en France, mais elles aboutissent rarement, le plan du gouvernement étant déjà défini.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*