[Strasbourg] Fouilles archéologiques en cours rue de Zurich

[Strasbourg] Fouilles archéologiques en cours rue de Zurich

Un article d’Aurore Bonnel

Les travaux de réhabilitation des quais Sud de Strasbourg continuent avec les fouilles archéologiques autour de l’ancienne la Tour aux florins (Guldenturm).

Ce bâtiment édifié en 1476 lors des menaces d’intervention de Charles le Téméraire était destinée à fermer la vieille ville vers l’Ill, dans le cas où le quartier de la Krutenau serait envahi.

Roger Forst apporte des informations concernant la tour dans son ouvrage « Le Strasbourg disparu », éd. La Nuée Bleue : « Elle fut détruite par le feu en 1580 et reconstruite. À deux reprises, en 1660 et 1663, on y enferma l’hôte le plus remarquable, un curé irascible nommé Martin Gross. En 1776, on vendit la tour aux enchères à un nommé Guldin, d’où son nom.

Photo Alsace Actu

Photo Alsace Actu

En 1780, elle appartenait au Stattmeister Zorn von Bulach. Avant sa destruction en 1874, elle avait été acquise par le marchand de bois de chauffage Jung, qui possédait un entrepôt derrière la tour, le long du Rheingiessen »

La livraison des travaux est prévue pour fin 2018 / début 2019. À terme, le but est de bannir la circulation automobile pour rendre les quais à ses usagers – habitants et touristes, à pied ou à vélo.

Affichage de 42_quai_des_Bateliers_Strasbourg_14918.jpg en cours...

Ce cliché est de Charles Winter. Il date de 1858. C’est un tirage exécuté par le Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg qui possède le négatif. Le grain de la photo est exceptionnel. Sur la tour, on lit un nom : A. Jung. ‘A’ est pour Auguste. C’est le fils de Jean le batelier, aîné de la fratrie dont fait partie mon arrière-arrière-grand-mère Caroline. Les Jung possédaient les deux maisons du quai jouxtant la tour, et l’enclos derrière, jusqu’aux écuries du château. La photo peut surprendre par sa perspective. En effet, peu de gens savent que le quartier de la Krutenau était une banlieue médiévale et lacustre.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*