Strasbourg sera-t-elle encore la capitale européenne ? Projet d’abandon du Parlement Européen
Photo Pixabay

Strasbourg sera-t-elle encore la capitale européenne ? Projet d’abandon du Parlement Européen

Abandonner le parlement de Strasbourg. Voilà un vieux serpent de mer qui revient cette fois avec une insistance nouvelle, car cette volonté est portée par Angela Merkel en personne. La Chancelière allemande, lors d’un discours devant les députés européens du PPE (Parti Populaire Européen, considéré comme de droite) a déclaré : « Je pense que le Parlement européen doit concentrer son travail sur un site. »

Ce site serait bien évidemment Bruxelles, qui concentre déjà la majeure partie des activités parlementaires. Les députés français sont vent debout contre un tel abandon, mais le reste des députés européens ne l’entendent pas de cette oreille : les sessions parlementaires mensuelles à Strasbourg sont extrêmement contraignantes (et coûteuses) puisqu’elles obligent à des déplacements au fond inutiles : la session plénière pourrait avoir lieu à Bruxelles.

C’est tout un symbole de réconciliation franco-allemande qui risquerait ainsi de tomber. Strasbourg, ville par essence à l’identité partagée entre la France et l’Allemagne, perdrait son statut de capitale européenne, qui reviendrait de plein droit à Bruxelles. Emmanuel Macron ne s’est pas encore prononcé clairement sur le sujet. Nul doute qu’il sera au programme des discussions lors de la prochaine entrevue avec Angela Merkel. Pour l’économie alsacienne, une telle décision serait également un choc : les hôtels et restaurants de Strasbourg font le plein pendant quelques jours, chaque mois, à l’occasion de la venue des parlementaires. Quitte à augmenter leurs prix au passage…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*