Succès de la crypto-monnaie du Venezuela, l’Iran pourrait lancer sa propre crypto-monnaie

Succès de la crypto-monnaie du Venezuela, l’Iran pourrait lancer sa propre crypto-monnaie

Après notamment l’entreprise Kodak et l’Estonie, le Venezuela avait annoncé lancer sa propre monnaie virtuelle, le Petro. Adossée au pétrole, matière première principale du pays, celle-ci est donc la première crypto-monnaie associée à des actifs tangibles. Lancée dans le but ouvertement avoué de contourner le blocus financier des États-Unis, elle a ouvert à la vente mardi.

Hier le président du Venezuela a annoncé que déjà plus de 700 millions de dollars avaient été atteints en intentions de vente. L’objectif de 5 milliards de dollars annoncé par le gouvernement vénézuélien semble donc en bonne voie. S’il est encore tôt pour tirer des conclusions durables de cet apparent succès, le potentiel des monnaies virtuelles s’affirme donc.

D’autant plus que l’Iran est en train d’étudier la possibilité de lancer une devise fondée sur la technologie « Blockchain », c’est-à-dire une crypto-monnaie. Suffisant pour s’affranchir des sanctions internationales ? Le Vénézuela et l’Iran sont en tout cas des précurseurs sur ce terrain, qui pourrait remettre en cause l’ordre monétaire mondial, pour l’instant dominé par le dollar.

Un commentaire

  1. On n’a l’impression qu’il s’agisse d’une farce, d’une mauvaise imitation ou d’un leurre. Ce n’est pas parce qu’un pays décide de lancer une monnaie cryptographique que tous les autres doivent faire pareil. Déjà même que la monnaie vénézuélienne est fondée sur le pétrole, comme matière première, celle de l’Iran sera donc adossée sur quoi ? pour ma part, Je continue sur le trading de bitcoin sur union-crypto où je suis inscrit. Le bitcoin est une monnaie prometteuse et sa rentabilité est nickelle.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*