Thierry Michels organise une réunion contre le Bastion Social, qui réplique avec une soirée contre l’inaction des pouvoirs publics

Thierry Michels organise une réunion contre le Bastion Social, qui réplique avec une soirée contre l’inaction des pouvoirs publics

Le feuilleton lié au Bastion Social à Strasbourg continue. Alors que le conseil municipal souhaite la fermeture du local et la dissolution de l’association, Thierry Michels, député La République En Marche de la première circonscription du Bas-Rhin a décidé d’organiser une « réunion de soutien aux victimes du Bastion Social ». Celle-ci se déroulera à quelques pas du local « l’Arcadia » du Bastion Social. A l’heure de la rédaction de l’article, 9 personnes ont déclaré leur participation sur l’évènement Facebook. L’élu pourrait bien y perdre : si sa réunion est un échec, il perdra en crédibilité.

Capture d'écran Facebook

Capture d’écran Facebook

En réponse à cette réunion, jugée selon les camps courageuse ou provocatrice, le Bastion Social a répliqué avec humour : le mouvement organise le même jour une « Soirée de soutien aux victimes de l’inaction politique ». Rappelant que le mouvement suit une quinzaine de personnes, notamment pour leur donner de la nourriture, le président du Bastion Social déclare : « On invite les SDF à venir. On fera une table avec distribution de nourriture, habits et repas chauds ». Une manière de dénoncer la situation de pauvreté dans laquelle se retrouvent beaucoup de Français. Des dizaines de personnes ont manifesté leur intention de venir : si cela s’avère juste, T.Michels sera pris à son propre jeu, et son action médiatique sera un échec complet.

Affiche de la soirée du Bastion Social

Affiche de la soirée du Bastion Social

Y aura-t-il une rencontre entre les  » nombreux élus municipaux, départementaux et nationaux  » promis par le député et les membres du Bastion Social ? A quelques pas les uns des autres, un dialogue peut facilement advenir. La soirée de vendredi peut potentiellement amener des changements quant à la perception du Bastion Social par la population et les élus.

Lors de la conférence de presse donnée dimanche, les militants du Bastion Social ont rappelé la violence dont ils étaient victimes – en montrant notamment la vitrine criblée d’impacts de l’Arcadia – tandis que les journalistes présents ont tenté d’en savoir plus sur les agressions qu’ils imputent au Bastion Social. Si entre la population et le Bastion Social des liens peuvent se nouer, il semble qu’entre la presse et l’association strasbourgeoise, le divorce soit définitivement consommé…

 

Un commentaire

  1. Quelle honte de tout faire pour contrer l’action magnifique des jeunes du Bastion social, qui vise à venir en aide
    aux français les plus démunis… eux qui sont clairement la dernière roue du carrosse !!
    Ce gouvernement ne recule décidément devant aucune infamie.
    C est tellement évident que les français ne sont pas la priorité de tous ces politiques, lâches et sans honneur.
    La préférence étrangère, voilà leur crédo !! Quel déshonneur.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*