[Tribune] Après la Région « Grand Est », la Région « Sud »

[Tribune] Après la Région « Grand Est », la Région « Sud »

Une tribune de Georges Thibault.

La réduction des régions françaises à leur localisation géographique ? La refonte des régions françaises s’est accompagnée de plusieurs changements de nom. Parmi les plus polémiques : Grand Est, Hauts-de-France, et désormais… Sud. Certains dénoncent une perte des repères historiques : l’Alsace n’existe plus administrativement, alors que c’est une région dont l’unité ne fait aucun doute pour ses habitants ou les touristes qui viennent la découvrir.

capture d'écran twitter

Capture d’écran twitter

 

Ces « méga-régions », qui regroupent deux ou trois anciennes régions, couvrent une telle superficie qu’aucune identité commune ne s’en dégage. La région PACA (Provence-Alpes-Côte-d’Azur) s’étalait déjà sur d’anciennes provinces, mais gardait en son nom la pluralité qui la composait. Aujourd’hui, en devenant la région Sud, elle devient un simple repère géographique. D’ailleurs, pourquoi les villes de Perpignan ou de Bordeaux seraient exclues d’une telle région ? On voit bien ici la dissolution des anciennes provinces au sein de ces ensembles administratifs. Le Sud n’est pas plus une bonne définition de la Provence que du Pays Basque.

Ne parlons pas du nom « Hauts-de-France », qui en langue française indique l’altitude du territoire, et non la position géographique. L’incompétence se révèle rien qu’au choix du nom.

A rebours de cette démarche voulue par l’État, le réveil de certaines identités : Corse, Bretagne et Alsace voient fleurir les mouvements régionalistes. Les régionalistes ont d’ailleurs gagné les élections territoriales en Corse, preuve de la dynamique de ce mouvement. Ainsi, l’avenir pourrait bien s’écrire en opposition à la volonté gouvernementale, en faisant voler en éclats ces nouvelles régions. Le réveil des identités régionales s’annonce puissant, nourri par ce genre de décisions irréfléchies.

Un commentaire

  1. Alsace et rien de plus.
    Lorraine et rien de plus…. etc…
    voisins en toute amitié.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*