Trump veut réformer les infrastructures, Macron protéger les fleurons du pays : le retour en force de l’État ?

Trump veut réformer les infrastructures, Macron protéger les fleurons du pays : le retour en force de l’État ?

L’administration de Trump a présenté ce lundi un plan d’investissement massif des infrastructures américaines. Une grande partie de celles-ci, bâties il y a un demi siècle et mal entretenues sont en piteux état. La Maison Blanche a donc annoncé un plan d’investissement de 1500 milliards de dollars, dont 200 seront fournis par l’état fédéral, le reste devant être financé par les États, municipalités et secteurs privés.

Une grande partie de ces fonds sera allouée aux zones rurales, ce qui ravira probablement l’électorat du président, tout comme les emplois que ces rénovations massives devraient engendrer. Reste à passer l’étape cruciale de la validation par le Sénat, au sein duquel les opposants à Donald Trump comptent bien s’opposer à ce projet.

Ces investissements massifs annoncent-ils le retour en force de l’État ? Alors que le président américain a fait part de ce plan, c’est au tour de la France de vouloir protéger ses fleurons des rachats par l’étranger. Issue du décret Montebourg, cette volonté perdure quelques années plus tard sous le gouvernement Macron. On est bien loin du « retrait des États » prophétisé par certains économistes, puisqu’un droit de véto sera possible pour l’État français contre l’entrée par un actionnaire dans le capital d’une entreprise.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*