Vous n’avez pas travaillé le 26 décembre. Savez-vous pourquoi ?
Image Pixabay - Panda Roux

Vous n’avez pas travaillé le 26 décembre. Savez-vous pourquoi ?

Encore une spécificité de l’Alsace-Moselle ! Ces trois départements français bénéficient de deux jours fériés supplémentaires chaque année : Vendredi Saint, avant Pâques, ainsi que la Saint-Étienne, le 26 décembre.

Une réalité historique

Notre calendrier garde trace de plusieurs jours fériés similaires : le lundi de Pentecôte et le lundi de Pâques. Autrefois les lendemains de grandes fêtes religieuses étaient fériés. Ainsi, évidemment, que les jours de ces grandes fêtes.

Ainsi Noël tombant chaque année le 25 décembre, le 26 a longtemps été jour férié sous l’Ancien Régime.

Une particularité en France

Les jours fériés religieux ont progressivement été abandonnés en France : il n’en reste qu’une poignée, d’ailleurs remise en question. Cependant, en 1892, le 26 décembre devint férié pour l’Alsace-Moselle. Rattachés à la France après la guerre de 14-18, ces départements n’ont pas abandonné ce jour férié, qui a été supprimé par la loi de séparation d’Église et de l’État de 1905.

Image Pixabay - Martyr de Saint-Étienne

Image Pixabay – Martyr de Saint-Étienne

Qui était Saint-Étienne ?

Saint-Étienne est le premier martyr chrétien, mort pour sa foi. Il vivait au Ier siècle de notre ère. Les Juifs de l’époque refusaient d’entendre son discours de conversion à la foi du Christ, et il est mort d’une lapidation par la foule.

Fêté dans le calendrier le 26 décembre, il a donné son nom à de nombreuses villes françaises, dont la plus connue, Saint-Étienne, dans la Loire.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*